Claude Magne - La posture Zen

Dommage, Claude Magne avait tout pour réussir un chouette petit livre sur le Zen et un sujet en or pour un danseur. Plutôt que de ne parler que de la posture, ce qu'il fait très bien il se perd dans des propos sans queue ni tête enchainant des citations sans toujours les commenter alors qu'elles appartiennent à des mondes souvent hétérogènes les uns aux autres (Nietzsche, Plotin, Husserl, Damasio, Lyengar, St Paul, Trungpa, Svami Prajnanpad, Aristote...). Le texte date de 2013.

En effet, quand c'est Claude Magne qui parle et quand il parle de la posture le propos est pertinent et vraiment intéressant :

"La posture oscille dans le rythme lent de l'expansion et du recueillement. C'est un mouvement très lent, celui du mouvement interne qui anime l'organisme entier: La lenteur ouvre la perception des rythmes biologiques discrets qui animent chaque cellule dans la profondeur des tissus. Être présent à ce mouvement est capital car il nous relie avec l'intimité et la profondeur de notre incarnation, seule voie d'accès aux perceptions fines du cosmos"

C'est assez drôle de penser que c'est l'immobilité de l'assise qui rend possible la perception des mouvements internes du corps qui renvoient in fine aux mouvements du cosmos.

"Ce mouvement interne est la force de croissance, il est sensible sous différentes formes: une depuis le centre vital, des balancements doux et continus qui parcourent la colonne vertébrale dans différentes directions et irriguent en douceur les articulations et les tissus profonds. Ainsi nous pouvons simultanément être relié au centre ombilical d'où est diffusé cette vague et au centre axial qui sans cesse s'érige et se détend entre ciel et terre. Ces sensations sont la base de la fixation de l'esprit. Y être présent est le signe du ralentissement cérébral, de la détente et c'est assurément la porte pour accéder à une attention plus fine, plus détachée. Nous pouvons alors expérimenter une présence globale et profonde aux phénomènes. "
La posture nous enseigne à  écouter la vie croître à travers nous.


En revanche je n'ai pas compris ce que venait faire la Voie du pèlerin dans ce livre "qui est la tradition de la méditation et de la prière dans le christianisme et surtout dans la tradition byzantine". Je ne vois pas le rapport entre la prière et la posture.

Quant à certaines hypothèses, il ferait peut-être mieux de les garder pour lui :

"Le zen serait une forme de mystique apparentée à la mystique chrétienne ou juive, ou proche des sociétés traditionnelles et de leur animisme magique"

Ben voyons! et pourquoi pas la mystique soufi pendant qu'on y est. Tout est dans tout et réciproquement. Faut-il rappeler que l'animisme c'est  la croyance en un esprit, une force vitale, animant les êtres vivants, les objets mais aussi les éléments naturels, comme les pierres ou le vent, ainsi qu'en des génies protecteurs? Le zen (disons le bouddhisme sino-japonais) considère avec compassion tous les existants (et pas seulement les êtres vivants) mais il se garde bien d'attribuer une âme ou un esprit aux existants contrairement aux sociétés traditionnelles animistes qui dialoguent avec les esprits (des morts, des plantes et des animaux)  La notion d'Anātman sépare radicalement le bouddhisme des monothéismes ainsi que de toutes les autres spiritualités hindouistes, indiennes et traditionnelles animistes. Certes dans le zen nous donnons à boire et à manger tout en chantant aux esprits affamés mais c'est le moins que l'on puisse faire pour eux. Nous n'attribuons pas pour autant une substance à ces esprits même si j'ignore quel degré de réalité ou d'existence il faut exactement leur attribuer.

Après une citation de St Paul qui dit que nous ne savons pas ce qu'il faut demander dans la prière mais que c'est un moyen d'atteindre la pureté, Claude Magne ouvre une parenthèse pour dire "On retrouve une remarque qui diverge quelque peu de la tradition zen". Peut-être aurait-il été plus judicieux de se limiter à la tradition zen qui était censé être le sujet du livre. De même on se demande ce que vient faire la citation de Plotin dans ce livre sur la posture zen :

"Il faut cesser de regarder : il faut fermer les yeux, échanger cette manière de voir pour une autre et réveiller cette faculté que tout le monde possède, mais peu font usage"

Faut-il rappeler qu'en zazen nous gardons les yeux ouverts, mi-clos certes mais ouverts. Claude Magne commente en disant

"Cette attitude mène notre recherche qui se tient par la posture au cœur de la subjectivité de l'expérience pour en extraire ce qui est"

Oui mais pour ça il faut garder les yeux ouverts. La citation de Plotin est contre-productive. De même, ensuite il enchaine après avoir écrit "quelque chose que nous différencions de l'intuition de quelque chose : hishyrio" sur une citation de Husserl

Husserl disait :

"C'est l'expérience muette encore pure de son propre sens (...)l'époché est la methode universelle et radicale par laquelle je me saisis comme moi purifié avec la vie de conscience purifié qui m'est propre"

mais l'intuition husserlienne n'est jamais vide car elle est toujours pensée de quelque chose et même purifié il y a encore un ego qui pense. Les descriptions phénoménologiques qui prétendent accéder aux choses mêmes n'y accèdent que par le discours là où le bouddhiste n'y accède que par le silence de la pensée. Si l'epoché, à la suite de Descartes, remet bien an cause l'existence du monde, elle ne remet jamais en doute l'existence de l'égo transcendantal qui est considéré par Husserl comme apodictique. C'est ce qui fait dire à Emmanuel Levinas que toute l'histoire de la philosophie est une egologie.  On est à mille lieux de zazen.

Puis on passe à Bergson sans transition ni commentaire

"Ne prétendons pas rétrécir la réalité à la mesure de nos idées alors que c'est à nos idées de se modeler, agrandies, sur la réalité."

Quand on sait que Bergson était un effroyable belliciste qui passait son temps à essayer de prouver l'existence de l'âme immortelle de l'homme on n'est encore une fois à mille lieux du Bouddhisme et de zazen mais ce n'est visiblement pas le problème de Claude Magne.

Je veux bien que l'on trouve des similitudes entres les intuitions des philosophes et celles des maîtres zen mais il ne faudrait pas occulter systématiquement les points de divergences et laisser croire que, tout ce beau monde dit la même chose. J'aimerais qu'on m'explique pourquoi si les intuitions de Bergson sont si proches de celles du bouddhisme pourquoi celui-ci reprochait au bouddhisme sa froideur, son inaction et son pessimisme. A croire que les bouddhistes comprennent mieux Bergson que lui-même n'aurait compris le bouddhisme. Peut-être. De là à considérer que la philosophie comme le bouddhisme sont des grands supermarchés où l'on pourrait prélever ici et là une idée sans se soucier de la provenance de ces idées ainsi que de leur contexte de naissance et de la cohérence qu'elles entretiennent entre elles, cela me semble particulièrement dommageable.

J'aimerais enfin qu'on m'explique pourquoi faire référence à la philosophie qui passe son temps à raisonner et discriminer si comme le dit Dogen cité par Claude Magne

"Ceux qui étudient doivent comprendre que la Voie du Bouddha se situe par-delà le raisonnement, la discrimination, la supputation, l'examen, le savoir et l'intelligence"(...)"Des citères comme le raisonnement et la discrimination sont étranger à l'étude de la Voie"

Claude Magne commente cette citation en disant que celui qui médite "dépasse le plan de la maîtrise mentale" en rencontrant avec subtilité l'ordre cosmique. nous écoutons alors respirer le monde. Mais alors pourquoi se donner la peine de faire des teichos, et éditer des livres?

A vrai dire pour comprendre cette citation de Dogen il faudrait la remettre dans son contexte et montrer qu'elle place elle occupe dans l'économie de sa pensée. Elle est extraite de [Gakudoyojin-shu] Pour inciter l'esprit à étudier la Voie.

Dogen rejette plusieurs idées sur l'esprit d'éveil:
"Il en est qui soutiennent que l'esprit d’Éveil n'est autre que l'esprit de l'Eveil suprême et parfait (...) d'autres prétendent que l'esprit d'éveil consiste dans la compréhension qu'une seule pensée contient les trois mille mondes. D'autres que l'esprit d’Éveil se caractérise par le fait qu'aucune pensée ne se produit plus(...) Tous ceux-ci n'ont rien compris à la véritable nature de l'esprit d’Éveil, ils s'égarent et le déconsidèrent"

Ce serait donc mal interpréter la première citation de Dogen que de croire qu'on ne développe l'esprit d'éveil que par l'écoute du silence qui ne produit aucune pensée. Il vaudrait mieux comprendre qu'on ne peut aller par delà le raisonnement qu'en passant par le raisonnement mais accompagné d'un ami de bien

"Lorsqu'on s'engage sur la Voie, il importe de recevoir les instructions personnelles de ceux qui nous y ont précédés et qui ont obtenu l'Eveil, et non de se servir de ses propres conceptions"

Je doute que Begrson ait obtenu l'éveil. Il est bien dommage que Claude Magne ne s'en tienne pas à la tradition dont la littérature est pourtant abondante.

 "Seuls les maîtres qui ont obtenu le Dharma en connaissent l'accès, non les spécialistes des Écritures"
Bref vous l'aurez compris je préfère quand Claude Magne parle du Dharma plutôt que des Écritures surtout quand celles-ci n'ont rien à voir avec le Dharma

39 commentaires:

  1. Intéressant, merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé de ne pas attendre la fin de l'écriture de ce post avant de le balancer.

      Supprimer
    2. Delamer c'était quoi le rêve ?

      Supprimer
    3. Sb: "Or prends-y garde : la lecture d’une foule d’auteurs et d’ouvrages de tout genre pourrait tenir du caprice et de l’inconstance. Fais un choix d’écrivains pour t’y arrêter et te nourrir de leur génie, si tu veux y puiser des souvenirs qui te soient fidèles." Lettres à Lucillius.

      Je trouve cela imparable dans ton propos (même si j'apprécie qu'on aime l'unité sous-jacente des religions).

      : J'avais un prof qui m'appelais par mon nom de famille quand j'avais fais une bêtise.

      Je te réponds, m'sieur : j'ai rêvé d'un homme grand, à la peau légèrement mate derrière un comptoir.
      Il manifestait certaines caractéristiques positives et négatives.

      Lorsque j'en ai parlé, je t'ai rendu responsable des qualités négatives et positives qu'il manifestait, de manière peut-être un peu abusive, car on peut voir dans ce rêve une manifestation des graines de mon propre esprit.

      Mais je n'ai jamais rêvé de Sb par contre, le fait que j'ai rêvé de toi plutôt que de lui montre d'après moi que tu es plus connecté au domaine des rêves que lui, c'est ce que j'avais dit, et je le répète ici.

      Supprimer
    4. ton rêve est pas très précis mon cochon mais c'est pas moi dans ton rêve, c'est plutôt le boss de l'inconscient , ton double inconscient, ton guide intérieur, son visage change tout le temps alors que le notre ne change pas.

      Abrxs

      Supprimer
    5. J'ai eu un prof de philo qui nous disait de ne lire que les classiques de la philosophie et d'éviter les commentaires et les auteurs de seconds rangs comme Sartre and co. Il considérait aussi qu'il n'y avait de philosophie qu'occidentale. En attendant je regrette un peu d'avoir rencontré le bouddhisme si tard.

      Je pense que toutes les religions ont la même source. Ce que les monothéismes appellent Dieu le bouddhisme l'appelle vacuité. Ces appellations induisent des pratiques différentes. La vacuité étant impersonnelle ce serait un non sens de la prier. On peut s'adresser aux Bouddhas mais je ne pense pas qu'ils aient les mêmes pouvoirs que ceux que les monothéistes attribuent à leur Dieu.

      Je veux bien que l'on compare les religions entre-elles mais sans les réduire au même. On peut voire derrière toute assimilation abusive une stratégie guerrière bien que non violente.

      Les romains étaient d'accord pour qu'on rajoute le Dieu des chrétiens à leurs dieux mais les chrétiens n'étaient pas d'accord.

      Il est clair que je ne suis vraiment pas connecté au domaine des rêves. Je ne m'en porte pas plus mal.

      Supprimer
    6. Les rêves demandent ouverture d'esprit et forte aisance a naviguer en eaux troubles.

      Le Soi ou conscience universelle ou Dieu est à la fois impersonnel et personnel. On peut prier le bouddha sans problème mais a la fin c'est toujours Dieu sous la forme de Bouddha qui décide ...

      Sartre est le dernier grand philosophe, sa politique est nulle mais en philo il a surtout dit que l'homme était parfaitement libre, tellement libre que ca lui filait le vertige et que du coup il se mettait des masques genre bouddhiste, medecin ou serveur pour supporter ce vertige.

      Supprimer
  2. certains reves sont hyper complexe a comprendre, on voit la fulgurance de la pensée de l'inconscient, on dirait qu'il pense a la vitesse de la lumiere quand nous on voyage a la vitesse du son...un homme derriere un bar c'est le Soi personnifié qui guide le réveur, sorte de maitre zen, qui montre quelque chose ou veut donner ou dire quelque chose etc...

    RépondreSupprimer
  3. Que tu prennes tes rêves pour la réalité c'est ton problème, pas le mien.

    Tout laisse à penser que le maître zen de tes rêves n'est qu'une projection de ton ego.

    Les maîtres zen que je fréquente dans la vraie vie ne me brossent pas les poils dans le sens de mon ego ni du poil que j'ai dans la main. Ceci suffit à ma prouver qu'ils ne sont pas une projection de mon ego.

    RépondreSupprimer
  4. Tout est projection cher Sb. Même ton maitre zen est une projection de ton Esprit...

    X

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'es pas un projection de mon esprit car sinon il y a longtemps que je t'aurais fait disparaitre.

      Supprimer
    2. je ne parle pas du mental, je parle de l'Esprit

      Supprimer
  5. La matière est conscience, la conscience es matière. Un maitre zen ici ou dans les reves ne changent rien a leur réalité. Je n'ai pas trouvé un maitre à l´état de veille alors un est apparu a l'état de rêve , c'est le pouvoir de mon esprit Abraxasien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un maître zen qui te dispense de faire zazen n'est pas un maître zen tu confonds avec Mara des bois.

      Supprimer
    2. tu es esclave de zazen, le zen va bien au dela

      Supprimer
    3. la pratique de zazen n'est rien comparé a moi, c'est juste un outil. par contre moi j'incarne la vie, l'intelligence, l'univers. Je te laisse ce jouet, j'en en d'autres.

      Supprimer
    4. moi moi moi, tu n'a que ce mot à la bouche. Juste une illusion c'est tout. Tu ferais bien de t'en débarrasser. Zazen permet de se débarrasser de ce genre d'illusion, mais tu préfères écouter Mara des bois. T'incarne surtout ta bêtise et ta fière ignorance.

      Tu es ton propre jouet. Amuse toi bien.

      Supprimer
    5. pourquoi me débarasser de moi ? tu es fou ? serais-tu un don quichiotte ?

      Supprimer
    6. Je ne suis pas plus fou que toi. Non il ne s'agit pas de se débarrasser de son ego mais de le laisser à sa place.

      Supprimer
  6. tu vois des illusions partout don quichotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que quand on pratique, on voit plus facilement ses illusions comme celles des autres. Les illusions sont utiles. Sans l'état de rêve nous ne saurions pas ce qu'est l'état de veille.

      Supprimer
    2. ok mais je suis pas en guerre contre l'état de rêve, ce serait une aberration. Le moi est peut etre une illusion et alors ? c'est la nature qui nous l'a donné , le moi a l'autorisation divine pour exister, rentrer en guerre contre lui c'est rentrer en guerre contre dieu et donc contre toi.

      Supprimer
    3. Tu vois pas grand chose malgré ta pratique et dogen était trop rigide donc ca prouve zazen n'est pas le saint graal, c'est un outil, une voie parmi d'autres , quelques types comme toi ont juste cru avoir trouver le truc ultime, oui pour vous surement mais zazen , dogen ou le bouddha ne sont pas le pape, ils sont juste personne pour 99, 9 % des gens.

      Supprimer
  7. le nihilisme c'est être contre le moi et la nature, le moi c'est toi, une partie de toi, il va et vient automatiquement quand c'est nécessaire, la seule illusion c'est de vouloir controler des choses qui fonctionnent parfaitement a la base, de ne pas voir que la machine est deja parfaite , qie l'eveil est donc deja la depuis le debut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non le nihilisme c'est l'idée que tout se vaut et que rien n'a de valeur.

      Avec Trump et Poutine, Tout marche comme sur des roulettes.

      Supprimer
    2. t'es pire que madame soleil toi, trump vient a peine de commencer ...c'est comme dire que le tous lesproblemes de la france viennent du fn, le fn a jamais été au pouvoir encore mais il faut avoir des yeux pour voir...

      Supprimer
    3. Personne ne dit que les problèmes viennent du FN. Tout le monde dit que si le FN est élu ce sera une catastrophe pour la France.

      Supprimer
    4. on verra si tout le monde votre contre le fn au second tour ... la catastrophe c'st la mondialisation et l'africanisation avec l'umps depuis 60 ans

      Supprimer
    5. Je te rappelle une fois de plus que mon blog n'est pas le café du commerce.

      Supprimer
  8. "Seuls les maîtres qui ont obtenu le Dharma en connaissent l'accès, non les spécialistes des Écritures"

    *

    A cela je répondrais cette phrase qui n'est pas de moi mais que je plussoie:

    "Les prophètes, sages et autres saints, ne sont plus ce qu’ils étaient supposés être. A moins qu’ils aient toujours été comme ça: Des trafiquants d’âmes, qui veulent faire visiter, sans carte, un pays inconnu d’eux, à des gens qu’ils traitent de touristes ignorants."

    Les maîtres de mon point de vue ne sont pas les seuls à avoir obtenu le dharma et à en connaître l'accès....mais chut faut pas le dire car ça risque de choquer.....:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On entend tjs quelques etudiants dire que seul le maitre blabla...ce sont des propos de disciples, les maitres ne valident pas ces propos en général sauf pour donner une breve lecon d'humilité a certaines personnes qui croient tout savoir. J'ai été validé comm étant éveillé par 3 maitres spirituels dans 3 religions différentes et je me suis moi même auto validé comme Gautama, ce qui fait 4 validation officielle excusez moi du peu.
      Mais certains diront toujours que je ne sais rien etc et ca ne me pose aucun problème, les éveillés ne savent rien et savent tout. Disons simplement que je sais reconnaitre un éveillé quand j'en vois un et si je me moque c'est que je considère que la ne l'est pas encore.
      une chose est sure, si Abraxas ne se moque plus c'est que la personne en face de lui est éveillé, c'est la validation suprême, l'obtention du Dharma des Dharmas, j'avoue que jusqu'a présent je n'ai validé encore personne, il manque toujours quelque chose, en général la confiance en soi fait défaut et l'attachement a la société de consommation ainsi qu'a l'opinion publique est un motif sérieux pour ne pas donner le Dharma, nous les maitres on est pas la putain de croix rouge !

      Abraxas

      Supprimer
    2. @Abraxas
      Ta présence en tant que troll de compagnie sur mon blog est donc un honneur. Saches que je le prends comme tel.

      @Leonie
      Je suis d'accord

      Mais la relation maître-disciple est incontournable. Sans le maître que je fréquente, je n'aurais jamais pu accéder à ce à quoi j'ai désormais accès mais à mon niveau. Je n'ai plus qu'à creuser.

      Le problème du texte "A – Le monde des Gourous" c'est que les vrais maîtres préfèrent rester ultra discret. Le maître que je fréquente refuse d'aller à la télé. L'idée de se maquiller lui est insupportable. Il ne publie pas de livre. Il est très peu présent sur internet. Au début je trouvais ça dommage mais j'ai fini par comprendre que c'est un vrai avantage.

      Supprimer
  9. PS : Ah si une fois j'ai validé Warsen , il était 4 heures du mat, ce con m'a bien fait rire mais je sais plus pourquoi et j'étais bourré. Le lendemain matin me rendant compte de mon erreur, j'ai lui ai immédiatement retiré le Dharma, son éveil aura seulement duré 5 heures. Pour me purififer, je suis allez danser nue sur la plage en invoquant Satan un pote a moi qui aime foutre le bordel sur Terre. Je lui ai fait part de la terrible erreur que j'avais faite avec Warsen et se matérialisant devant moi il m'a regardé gravement avant d'allez pisser dans la mer. J'avais jamais vu Satan aussi sérieux. Depuis j'ai arrêté de boire, on ne rigole pas avec ces choses la surtout quand on es un éveillé.

    Abrxas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fais attention Abraxas, "pisser" est de trop.

      Supprimer
    2. J'AI COLLÉ UNE STATUETTE DU BOUDDHA AU FOND DE LA CUVETTE DES CHIOTTES , MAINTENANT JE CHIE ET JE PISSE TOUS LES JOURS SUR BOUBOU

      EST CE QUE CA JE PEUX LE DIRE OU C'EST CENSURE ?

      Supprimer
    3. J'aurais préféré que tu dises que tu défèques et que tu urines sur ta statuette de bouddha.

      Dès que j'ai un peu de temps je t'explique comment Dogen dit qu'il faut faire pour déféquer et s'essuyer les fesses.

      Supprimer
  10. Ca m'apprendra à repasser par là quand je suis à table.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as qu'à me lire sur une tablette numérique aux toilettes comme 33% de mes lecteurs.

      As-tu lu Le charme discret de l'intestin de Giulia Enders? C'est le livre idéal pour briller en société, en espérant que tout le monde ne l'a pas déjà lu.

      Supprimer