Soûtra de la Pousse de riz - Shälistamba-sûtra

Ainsi ai-je entendu : en ce temps-là, le bienheureux séjournait au Pic des Vautour de Râjagriha (...) Or donc, le vénérable Shâriputra se dirigea vers un lieu habituellement fréquenté par Maitreya, le bodhisattva grand être, et l'y trouva.

"Maitreya, aujourd'hui le Bienheureux, après avoir contemplé une pousse de riz a enseigné aux moines ce soûtra: " O moines, quiconque voit la production interdépendante voit le Dharma. Quiconque voit le Dharma voit le Bouddha" Après quoi le Bienheureux est resté silencieux. Quel est donc, Maitreya, le sens de ce discours du Bienheureux" (...)

"... Maitreya répondit ainsi au vénérable Shâriputra"

"L'expression "production interdépendante" veut dire : "Ceci étant, cela se produit; de la production de ceci naît cela." En d'autres termes, l'ignorance conditionne les formations karmiques; les formations karmiques conditionnent la conscience; la conscience conditionne le nom et la forme; le nom et la forme conditionnent les sources des sens; les sources des sens conditionnent le contact, le contact conditionne la sensation; la sensation conditionne la soif; la soif conditionne l'appropriation; l'appropriation conditionne le devenir; le devenir conditionne la naissance; la naissance conditionne le vieillissement et la mort, l'affliction, les lamentation, la souffrance, la tristesse et les tourments. C'est ainsi qu'une énorme masse de souffrance est produite.
Il en résulte que lorsque cesse l'ignorance, les formations karmiques cessent; lorsque cessent les formations karmiques, cesse la conscience..."

Et si l'ignorance désignait l'inconscience, ne serait-ce pas un soutra d'une remarquable acuité?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire