Blagues, boutades et anecdotes Zen # 1

Je ne suis pas très doué pour raconter des blagues d'autant plus que c'est souvent, ici, le contexte qui rend l’anecdote vraiment drôle. A l'image de ce livre sur l'art de la sieste oublié sur le canapé de la bibliothèque du Centre Zen de Lanau, il s'agit ici de choses réellement vues et entendues dont j'aimerais garder une trace.



A une belle jeune femme qui visiblement cherchait son zafu dans le dojo, un vieux moine lui lance: "vous cherchez votre transat?"

A la table des femmes qui assuraient le service pendant les repas, l'une d'entre-elles dit à une autre "Quelle chance d'être ici!" l'autre lui répond  aussi sec "quelle chance d'être en vie!"

A la sortie du dojo, un jeune pratiquant dit à un autre "T'es sûr qu'on ne peut pas doubler pendant kin-hin? celui qui était devant moi, n’avançait pas"

A un novice qui pose la question un peu idiote à un moine plus ancien "Quand  as-tu su que tu deviendrais moine?" le moine lui répond "Quand je me suis rendu compte que je pouvais dormir sur mon zafu sans ronfler".

On m'a aussi raconté la dernière boutade de Taisen Deshimaru. Il est possible qu'elle ne soit dans aucun livre. Il aurait dit avant de partir au Japon se faire soigner du cancer du pancréas "A mon retour, je vous ferais un enseignement sur la mort". Ce sont ses cendres qui sont revenus du Japon.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire