Roland Yuno Rech - Bodaïshin - L'esprit d'éveil

Extrait d'une conversation sur un forum :

sb a écrit:

L'idée c'est qu'il ne s'agit pas d'accomplir quelque chose mais au contraire de se dépouiller et d'être à l'écoute de son corps pour trouver le corps et l'esprit parfaitement juste... et alors seulement on peut déployer l'esprit d'éveil.

Kaïkan a écrit:

    Après tu ne parles pas d'actualiser dhyâna mais de déployer l'esprit d'éveil ce qui n'est pas le langage du sôtô mais celui de certains adeptes du rinzai corsé et même corseté. En effet on ne déploie rien on actualise une réalité qui est là de tout temps. C'est un point très important et une divergence profonde avec le rinzai.


Je faisais référence aux enseignements de Shobogenzo hotsu bodaïshin de maître Dogen. Sur sotozen.net on peut lire dans le glossaire : "thought of awakening" (bodaishin 菩提心) The "idea," "intention," or "thought" (shin 心) of "awakening" (bodai 菩提) is the aspiration to attain buddhahood for the sake of helping all living beings. This aspiration is definitive of the bodhisattva path.

------------ la conversation sur le forum s'est arrêté là --------------------

Le livre de Roland Rech date de 2013. Il porte sur les enseignements de Shobogenzo hotsu bodaïshin. 

"hotsu bodaïshin" veut dire "développer l'esprit d'éveil"
"S'éveiller veut dire deux choses (...) On s'éveille de ses illusions et à la réalité, au Dharma"

L'esprit d'éveil nait de la perception de la souffrance, de l'impermanence et à l'occasion d'une crise existentielle. C'est l'esprit de discernement qui est le point de départ mais il faut se méfier de ne pas prendre la réflexion rationnelle pour la réalité elle-même.

"S'il y a esprit d'éveil, c'est parce qu'il y a la nature de l'éveil en chacun"
"Ce n'est pas quelque chose qui relève spécialement du spirituel, c'est la réalité telle qu'elle est dont nous faisons partie, au même titre que les arbres, les montagnes, les rivières. C'est la raison pour laquelle Dogen a parlé de l'enseignment des montagnes et des rivières, parce que toutes les existences sont la nature de bouddha. Si on a une pratique de zazen, on devient réceptif à cela qui se manifeste à l'extérieur de nous et en nous"

Ce qui est drôle c'est que j'ai essayé d'expliquer cela sur des forums bouddhistes, ce qui pour moi est de l'ordre de l'évidence, et je n'ai pas été très bien reçu. On va dire que je manque d'habileté.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire